Sélectionner une page

Ok, j’ai l’humour un peu noir… comme certains le savent déjà… et même si je suis très considérée envers le gens, que je prend du recul et parfois un peu barrée… je ne résiste pas à un bon fou-rire. Parce que je pense que c’est l’un des meilleurs remèdes pour faire le vide que vous verrez ce mois-ci.

J’aime particulièrement cette petite vidéo de l’humoriste américain, George Carlin. Je l’avais vue il y a très longtemps et je ne l’ai jamais vraiment oubliée.

Ça parle de l’espace que l’on utilise, des choses que l’on possède, et à quel point cela peut devenir ridicule.

Si vous me ressemblez un tant soit peu, vous rirez à la vidéo… mais vous rirez peut-être un peu jaune. Parce que c’est tellement vrai. Nous avons une véritable obsession pour toutes les choses concrète dont nous avons besoin pour survivre. Je ne vous raconterai même pas combien de temps j’ai gardé un garage plein ici à Lyon, pendant que je vivais aux États-Unis pendant 8 ans… Ah flûte, grillée! Et le plus embarrassant, c’est que j’ai jeté quasiment tout ce que j’avais gardé en rentrant en France.

Aujourd’hui, je veux que vous continuiez simplement l’exercice que nous avons commencé hier, et que vous commenciez à remarquer tous ces objets autours de vous.

Sortez presque de vous-même, prenez un peu de recul, et regardez-vous et ce qui vous entoure. Avez-vous besoin de tout ça?

Y-a-t-il quelque chose dont vous pourriez vous débarrasser? Là. Maintenant. Tout de suite.

Essayez cet exercice: regardez autour de vous en plissant des yeux. Y-a-t-il une chose qui ressort que vous pourriez jeter ou qui aurait besoin d’être nettoyée dès aujourd’hui? Oui? Alors faites-le.

Gardez un oeil sur la publication de demain, où on se met au travail sérieusement. J’y partagerai l’interview d’une personne dont le métier est d’aider les autres à créer des espaces clairs et propres. Vous allez l’adorer… et en retirer quelques étapes que vous pourrez mettre en place immédiatement pour lancer un véritable ménage de printemps (avant l’heure).