Sélectionner une page

Soyons honnêtes, parfois être un solopreneur peut se révéler difficile. Le terme même de solopreneur (que j’ai inventé ou piqué quelque part) signifie que vous êtes seuls dans cette grande aventure. En tant que solopreneur, très souvent, vous travaillez de chez vous sans collègues avec qui échanger à la machine à café, sans salles de réunion pour faire des meeting géants, et pas de plateaux open-space où vous pouvez espionner les conversations téléphoniques de vos voisins (vraiment, il n’y avait que moi?)

Je sais, je sais, beaucoup d’entre nous se jettent la tête la première dans l’entrepreneuriat parce qu’on ne pouvait plus supporter les open-space, les ragots de la machine à café et les réunions qui n’en finissent plus. Je comprends cela. Cependant, même si l’on s’échappe (ou tentons de nous échapper) du monde de l’entreprise nous, solopreneurs ou chefs de petites entreprises, n’en restons pas moins des êtres humains qui ont besoin de tisser des liens avec les autres.

“L’individu a toujours connu son épanouissement grâce à ces rencontres successives avec l’extérieur.” -François Cheng

Plus tôt nous comprenons qu’une grande partie du job d’un solopreneur est de connecter avec les autres pour nous aider à développer notre business, mieux on nous nous en sortons. Quand on sort du placard où l’on se met soi-même en tant que solopreneur, que ce soit via un article-invité sur un blog, un partenariat sur une opération marketing ou une rencontre avec nos pairs, nous créons de connections qui dépassent largement nos univers restreint.

Trois manières de sortir de sa coquille de solopreneur

Trouvez vous pairs

Je parie que vous suivez des MOOCs, ou des formations en ligne, et que vous lisez de nombreux blogs dans votre secteur d’activité. Le signe d’un bon programme ou d’un bon blog, c’est lorsqu’il possède une communauté.

La communauté devrait être ce qui vous donne envie de vous inscrire pour un programme. Vous pouvez tout apprendre en cherchant bien sur Google, mais une communauté, le soutien, les amitiés qui s’y forment, les échanges avec des gens qui vous comprennent, vous et ce que vous cherchez à accomplir… C’est ça qui vous poussera plus loin que vous ne pouvez l’imaginer.

Lorsque vous trouvez une communauté, à travers une formation en ligne ou un blog, vous vous créez un réseau de soutien. Ce sont vos pairs, donc vous pouvez parler avec eux de vos challenges, burnouts, nouvelles idées. Vous n’en reviendrez pas de voir combien le fait de trouver une communauté de pairs (en ligne ou en « live ») peut vous aider à changer de point de vue et pousser votre projet de l’avant.

Créez votre propre communauté

“Ce qui rapproche, ce n’est pas la communauté des opinions, c’est la consanguinité des esprits.” -Marcel Proust

Si votre projet tourne autour du numérique, vous allez probablement vouloir créer votre propre tribu ou communauté. C’est une communauté que vous allez guider, ce qui ne veut pas dire que vous aurez toujours les réponses. Dans cette communauté vous bâtissez votre reconnaissance, votre image et votre potentiel de confiance en étant vous-même, en étant vrai, voire même en étant vulnérable.

Je vous challenge de vous montrer vulnérable devant votre communauté. Posez leur des questions que vous avez concernant votre entreprise. Ce sont VOS gens. Ils vous suivent. Votre communauté vous apprécie et veut vous voir réussir.

Je parie que si vous posez des questions à votre communauté sur de possibles nouvelles directions dans votre entreprise, elle s’empressera de vous aider. Et, en retour, vous en apprendrez des tonnes pour préparer vos prochaines étapes.

Trouvez un mentor, ou, mieux encore un BBF (je m’explique)

Avec la puissance des réseaux sociaux, votre réseau d’amis est IMMENSE. Sérieusement, en tant que solopreneur passant beaucoup de votre temps en ligne, vous pouvez avoir des amis et des partenaires dans le monde entier.

Après avoir suivi un programme (voir manière numéro 1 ci-dessus) et après avoir créé votre propre communauté (numéro 2, ci-dessus, eh oui), vous allez créer des relations qui seront votre ciment en tant qu’entrepreneur. Vous y trouverez peut-être votre BBF: Best Business Friend.

Cette personne comprendra lorsque vous parlez de choses comme visiteurs uniques, landing page, panier d’achats, Mailchimp ou autre éléments qui feraient bailler d’ennui vos amis non-entrepreneurs.

Votre BBF vous comprendra lorsque vous serez surexcité parce que Capital vous mentionne dans un article ou parce que vous venez de signer un nouveau client. Ils vous comprendront et ils vous aideront à développer votre business. Trouvez votre BBF, ASAP (As Soon As Possible – aussi vite que possible).

Communauté + Connection = Croissance

Trouver une communauté et aller chercher des connections est une part importante de la vie d’un solopreneur. Ne vous sentez pas coincé derrière votre écran, allez plutôt rejoindre ces programmes et ces formations qui reposent sur une communauté existante, créez la votre et trouvez votre BBF ; et, en chemin, observez la croissance…